LesFruitsDeLaSolidarité
Economie circulaire amélioration partagée

GIE Burkina Faso - Jus de fruit - Culture de la Mangue

Agriculture - Nutrition - Aspect culturel

Une richesse du Burkina | Fruit aux multiples vertues

Une richesse du Burkina

La mangue : l’or vert du Burkina Faso


Au Burkina Faso, la filière mangue peut produire jusqu’à 404 000 tonnes par an, sur une superficie d’environ 33 700 hectares. La région des Hauts-Bassins et des Cascades (région du sud-ouest), sont considérées comme le verger du Burkina Faso : plus de 75% des vergers y sont concentrés. Les manguiers à l’état naturel sont si abondants qu’il n’y a pas de plantations industrielles.

Les manguiers sont de magnifiques grands arbres de 25 à 30m qui ont une longévité de 200 à 300 ans. La filière mangue rapporterait environ 12 milliard de franc CFA, ce qui permet à de nombreuses familles de petits producteurs de subvenir à leur besoins.

Les manguiers du village

Pour la petite histoire, la composition des vergers est influencée par l’évolution historique. Le manguier a été introduit en Afrique de l’Ouest au cours du 19 siècle, et a connu un développement très rapide. Puis à partir de 1890 sont apparues les premières variétés greffées largement exportées ou transformées dans des unités artisanales ou industrielles.

Plus de la moitié des mangues exportées par le Burkina Faso portent la certification biologique. Les mangues du Burkina Faso sont naturellement fraiches et sucrées : leur saveur est exquise. L’origine de ces mangues est un gage de qualité.

Il existe donc plusieurs variétés : les variétés traditionnelles (la mangotine) et les variétés issues de greffages (Amelie, Kent, Keitt, Brookes...).

Manguiers en fleurs

La période d’exportation va de mi-février jusqu’en juin. Les variétés exportées principales sont Amélie et Kent. Ces variétés sont les plus communes, et sont utilisées dans la transformation de mangues (séchées, jus, vinaigre…). Ces variétés sont caractérisées par un arôme très développé et sont peu fibreuses. Les mangues sont dont très sucrées, aromatiques et leur couleur est uniforme.

La filière fédère une trentaine de groupements de producteurs de mangues dont le savoir-faire offre une production soucieuse de son environnement et est en équilibre avec l’écosystème burkinabé.


Fruit aux multiples vertues

Quelles sont les vertues de la mangue ?


Proverbe africain : « Le premier à se lever le matin ramasse toujours les plus jolies mangues ! »

Le manguier en Afrique joue toujours un rôle essentiel. Le fruit abondant de cet arbre permet de lutter contre la sous-nutrition et les qualités nutritives de la mangue permettent de combler de nombreuses carences alimentaires. Le manguier est également très présent dans la médecine traditionnelle africaine : il est utilisé depuis longtemps pour traiter le diabète, l’hypertension artérielle et les problèmes gastriques.

Que ce soit en Asie ou en Afrique, la mangue est reconnue comme étant bénéfique pour la santé et source de vitalité pour l’organisme ! Observons de plus près ce qu’il se cache derrière sa chaire pulpeuse et son goût parfumé…

Le Polyphénol : c’est l’effet anti cancer des mangues grâce à son intense pouvoir antioxydant. En effet, c’est la haute teneur en antioxydant du polyphénol qui protège les cellules du corps du vieillissement prématuré.

La mangue est un fruit hyper nutritif… En Afrique, la mangue permet de lutter contre la malnutrition des enfants qui sont en manque de vitamines. En effet, sa chair orangée est généreusement pourvue en fer, en vitamine A (renforcement des tissus cellulaires), en vitamine E et en vitamine C (renforce le système immunitaire).

jeune manguier

Les Fibres solubles : la partie comestible de la mangue contient des fibres, dont la moitié est des fibres solubles. Les fibres solubles contribuent à diminuer les risques de maladies cardiovasculaires grâce à leur capacité à réduire le cholestérol sanguin.

Enfin, la mangue est dotée d’une valeur nutritive exceptionnelle pour assurer la beauté de notre peau ! La mangue favorise la réhydratation de la peau et traite la sècheresse en fixant l’eau dans les tissus cutanés. Sa teneur en antioxydant procure de la souplesse et de l’élasticité à l’épiderme.

Et la bonne nouvelle… : la mangue séchée conserve les même vertus que la mangue fraiche et est un véritable allié pour garder la ligne car elle est peu calorique (240 kcal/100g). Les sportifs en raffolent aussi, la mangue étant une source d’énergie considérable pendant l’effort !


Et le rôle du manguier dans la société africaine ?

Les manguiers du village

Les africains vénèrent cet arbre, et il le leur rend bien ! On trouve des manguiers dans de nombreuses cours familiales et dans chaque village. L’ombrage qu’il offre, est une invitation aux réunions villageoises… c’est pourquoi le fameux arbre à palabre est bien souvent le manguier du village !

L'arbre à palabres

Enfin, le manguier est source de revenus grâce à la vente de ses fruits et de ses feuilles sur les marchés locaux.

Mangues mures